- Dernière mise à jour : 13/02/2013

Inquiétudes sur les règles de confidentialité de GoogleLes changements apportés par Google à sa politique de confidentialité ne respectent pas les exigences européennes, a indiqué la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) dans un communiqué publié le 28 février.

Désignée par les CNIL européennes pour analyser les nouvelles conditions générales de Google, la CNIL française a demandé à la firme américaine de reporter la mise en oeuvre de ses nouvelles règles, celles-ci ne respectant pas les normes européennes en matière de protection des données.

Google a prévu d'imposer début mars de nouvelles règles de confidentialité, qui consistent concrètement à fusionner 60 règles d'utilisation en une seule, qui régira la quasi totalité de ses produits et services. Selon ces nouvelles conditions générales, Google pourra regrouper les informations provenant de plusieurs services et disposer ainsi d'une vision globale de ses utilisateurs.

Après une analyse préliminaire, la CNIL a estimé que les nouvelles règles émises par Google ne respectaient pas les exigences de la Directive européenne sur la protection des données en termes d’information des personnes concernées. La CNIL et les autorités européennes ont également exprimé leurs inquiétudes quant aux nouvelles possibilités de croisements de données entre les services.

"Au lieu d'améliorer la transparence, la formulation des nouvelles règles et la possibilité de combiner des données issues de différents services soulèvent des inquiétudes et des interrogations sur les pratiques réelles de Google. Avec les nouvelles règles, Google pourra suivre et associer une grande partie des activités des internautes, grâce à des produits comme Android, Analytics ou ses services de publicité", a indiqué la CNIL dans son communiqué.

Selon la CNIL, ces règles auraient un impact important sur la vie privée des citoyens européens. Par exemple, elles autoriseraient Google à récupérer les données des utilisateurs de smartphones Android (numéro de téléphone, numéros appelants, heure et durée des appels, localisation) pour mieux cibler les publicités diffusées sur YouTube.

La CNIL a donc réitéré sa demande à Google de reporter la mise en oeuvre de ses nouvelles règles de confidentialités, qui doivent logiquement entrer en vigueur ce 1er mars.





Par : Philippe Wansart


Web Visibility vous tient au courant des évolutions des règles de confidentialité de Google.


© 2017 Web-Visibility | N° d'entreprise: BE0652.467.827 RPM Namur | Google+