Microsoft accélère son cloud, Azure avec des circuits logiques programmables (FPGA). Leur flexibilité permet au géant de Redmond de les reprogrammer à mesure que les algorithmes changent, et les rend aptes à accomplir tous types de tâches.
 
Afin de démontrer cette nouvelle capacité, l'ingénieur à la tête du projet Catapult a fait la démonstration d'une traduction automatique de l'intégralité du site Wikipedia (en langue anglaise), soit 3 milliards de mots, par ce système. La traduction n'a pris que 0,1 seconde. D'après lui, la puissance de calcul est de l'ordre de "l'exascale", c'est à dire qu'elle dépasse un milliard de milliards d'opérations par seconde.

A la base déployées pour accélérer les performances de son moteur BING, Les puces FPGA peuvent être reconfigurées logiciellement pour être adaptées à un type spécifique de calcul, ce qui a permis dans ce cas précis de multiplier par 40 la vitesse d'exécution des algorithmes de Bing.




Par : Philippe Wansart


Microsoft se prépare à l’utilisation de l’intelligence artificielle


© 2017 Web-Visibility | N° d'entreprise: BE0652.467.827 RPM Namur | Google+