Google se lance dans un autre type de drone que les drones solaires qu'il avait acheté à Titan Aerospace. En effet, les équipes de Google X (qui s'occupent des projets innovants) ont annoncé en été dernier leur projet nommé "Project Wing", sur lequel travaille déjà une douzaine de personnes depuis 2012. Les premiers drones ont été testés en Australie, où ils ont livré des bonbons, de l'eau, des médicaments et de la nourriture pour chien à deux fermiers du Queensland.

 

 

Les drones de Google devraient permettre d'apporter des colis de taille moyenne en quelques minutes aux habitants des zones urbaines. Le géant a d'ailleurs annoncé que les engins volants autonomes pourraient ouvrir de nouvelles perspectives pour le marché de la livraison... Astro Teller, le dirigeant de Google X, insiste en expliquant qu'à l'heure actuelle, on utilise des voitures qui pèsent plus de deux tonnes pour livrer des choses qui ne pèsent rien, sans compter la pollution que cela engendre. D'après lui, les drones de Google pourront répondre à des besoins en situation d'urgence par exemple, comme après un tremblement de terre ou un cyclone. Equipé d'un système de capteurs qui empêche un atterrissage trop brutal, le drone livre ses marchandises dans une boîte au bout d'un câble, tandis qu'il reste en l'air. Le colis est expédié à une vitesse de dix mètres par seconde avant de ralentir brusquement à deux mètres par seconde lorsque le sol est détecté. Néanmoins, bien que les premiers tests soient prometteurs pour le géant, il reste encore quelques zones d'ombre à éclaircir; telles que par exemple le problème de navigation sécurisée dans les grandes villes en raison des lampadaires, des oiseaux ou des fils électriques; ou encore le coût de supervision du système du drone.





Par : Philippe Wansart


Web Visibility propose une solution Internet complète au service de votre visibilité.


© 2017 Web-Visibility | N° d'entreprise: BE0652.467.827 RPM Namur | Google+