- Dernière mise à jour : 14/10/2014

 

Le géant Google est particulièrement intéressé ces dernières années par le quantique, reconnu pour être le futur de l’informatique. Il a donc annoncé récemment son nouveau partenariat dans le secteur de l’informatique quantique, en s’associant à l’université de Santa Barbara, cette dernière étant réputée pour ses recherches sur la fiabilité de l’informatique quantique. Ce n’est en tout cas pas le premier partenariat de Google en la matière : en effet, en 2009, il s’associait à D-Wave, une entreprise concevant les ordinateurs quantiques. Ensuite, en 2013, le géant s'est associé à la Nasa pour ouvrir et partager un laboratoire commun sur l’intelligence artificielle quantique, celui-ci possédant un ordinateur quantique... Mais entretemps, Google a décidé de ne plus partager et va donc concevoir et construire un nouvel ordinateur grâce à son nouveau partenaire.

 

Pourquoi construire son ordinateur quantique ?

Les ordinateurs quantiques sont considérés comme le rêve ultime pour tous les informaticiens et physiciens. En effet, ils rendront possibles des modélisations telles que celle de l'univers, ou des chiffrements extrêmement avancés. Cependant, actuellement la technologie fait encore face à certains problèmes. Elle est notamment touchée par des problèmes de fiabilité des résultats. Et c'est exactement là que l’université de Santa Barbara, via l’équipe dirigée par le professeur de physique John Martinis, est le partenaire idéal, car il est à l’origine d’une récente avancée en la matière avec des qubits beaucoup plus fiables. Le qubit (quantum bit) est l’unité de stockage de l’information quantique. En informatique classique, un bit peut avoir les valeurs "0" ou "1"; tandis qu'en informatique quantique, le qubit peut avoir une valeur de "0", "1" ou bien une superposition des deux, ce qui décuple les capacités de calcul en parallèle.

 

La course aux géants

Si Google montre son intérêt particulier pour le quantique, il n'en est pas pour autant le seul. En effet, actuellement les plus grands intéressés du sujet sont également la NASA, la NSA, la CIA, Microsoft, Amazon ou encore IBM... Tous veulent obtenir un ordinateur super puissant.





Par : Philippe Wansart


Web Visibility propose une solution Internet complète au service de votre visibilité.


© 2017 Web-Visibility | N° d'entreprise: BE0652.467.827 RPM Namur | Google+